Propositions en arts plastiques

Propositions en arts plastiques pour les enfants (ça peut faire aussi pour les grandes personnes bien sûr !)   31/03 :2020

Consignes :  lire et/ou dire une consigne après l’autre, sans dévoiler le but.

Quand on crée on ne sait pas où on va, sinon on se répète ; pour permettre de faire des choses nouvelles, de s’étonner il faut se perdre un peu. Ce dispositif essaie de reprendre ce processus. 

 Faire une étape après l’autre, attendre que ça sèche, on peut le faire sur plusieurs moments ou jours ; si on est impatient, en faire plusieurs parallèlement. Pour l’âge des enfants on adapte par le dosage de l’aide qu’on apporte.

Ressources : catalogues, journaux, peinture, restes de peinture pour les murs à l’eau, cartons d’emballage, feutres, crayons, ciseaux, pinceaux, tissus, colle… 

 

Prop1

  1. Dessiner ou peindre ou découper des photos, des visages des personnes qui font votre famille sur du papier pas trop fin ou sur du carton pas trop épais.
  2. Leur faire un corps de poisson, en le dessinant ou le peignant ou avec des papiers découpés et collés, faire les poissons sans qu’ils ne se touchent.
  3. Découper les silhouettes obtenues (poissons à tête humaine)
  4. Prendre une ficelle ou un fil de pêche ou ce que vous avez… avec des pinces à linge (petites si possible) ou autre, accrocher la famille, et voilà une guirlande familiale.

j’ai pris comme exemple la famille mais on peut faire les copains, les personnes qu’on aime…

Atelier « les poissons pépites »        catherine-suchier.e-monsite.com

Prop 2

  • Prendre plusieurs feuilles de papier pas trop fin par ex du Canson ou si on n’a pas faire avec ce qu’on a, 4/ 5 feuilles A4, ou du carton fin qu’on peint en blanc préalablement avec de la peinture acrylique.
  • Faire un fond = mettre de la peinture sur la feuille et jouer à l’étaler, se servir de ses doigts ou d’une fourchette (pas trop fort pour pas percer le papier) pour faire des traces, d’un morceau d’éponge, d’une brosse à dents, d’un bout de carton dur, tout outil qui n’est pas un pinceau sans penser à rien ni vouloir représenter quelque chose
    Le faire en plusieurs étapes pour que la peinture sèche et pour ne pas arriver au point où toutes les couleurs se mélangent en une grisaille verdâtre. On n’est pas obligé de tout couvrir.
    D’où l’intérêt d’avoir plusieurs feuilles, on fait un peu sur l’une, on arrête, on fait sur une autre, on arrête…on revient à la première.
  • Quand tout est sec, sur le thème choisi, trouver des choses qu’on observe, qu’on connait, et en dessiner la silhouette, le contour ; les faire de tailles différentes mais au moins de 10 cm environ sur les fonds préparés.
    Exemples de thèmes : la saison, la chambre, la maison, les animaux, des formes bizarres, des formes géométriques, un jardin, le goûter, les fruits, les personnages d’un dessin animé, d’un livre, les légumes…à la manière d’un inventaire, d’une liste.
  • Les découper
  • Fixer les pièces découpées sur un fil… en faisons un petit trou en haut de la pièce et un en bas, passer le fil de l’un à l’autre, puis faire un nœud en bas de chaque pièce, on obtient une guirlande verticale. On peut aussi coudre les pièces : on laisse un peu de marge de fil au début, on passe sur la pièce de papier découpé pour qu’elle soit verticale ou horizontale et on laisse ensuite un espace de fil etc…

 

Atelier « les poissons pépites »        catherine-suchier.e-monsite.com

Vous pouvez télécharger les consignes au format pdf